PRALIMAP Inès

Présentation de l'étude

Une stratégie de dépistage et de prise en charge structurés a conduit à une diminution de la prévalence du surpoids chez l’adolescent (PRALIMAP Trial, AJPM 2013). L’augmentation de la fréquence de la surcharge pondérale avec le statut socio-économique est documentée. Les interventions universelles peuvent augmenter les inégalités sociales de santé en profitant davantage aux plus favorisés. L’essai PRALIMAP-INÈS a été mis en œuvre entre 2012 et 2015 pour évaluer si un dépistage en milieu scolaire avec prise en charge adaptée pourrait produire, chez les adolescents de faible statut socio-économique, un effet équivalent à celui observé chez ceux de statut socio-économique plus élevé avec une intervention standard.

Flow Chart du programme PRALIMAP-INÈS

DD

Conclusion : Les différences sociales de surcharge pondérale sont marquées dès l’adolescence. L’intervention proportionnée en milieu scolaire est faisable, acceptée par les adolescents défavorisés, et peut permettre une atténuation des inégalités sociales de santé. Le milieu scolaire est un environnement favorable pour améliorer la santé sans aggraver les inégalités sociales de santé.